Demoiselles/garçons d’honneur, à quoi ça sert ?

En France, nous avons coutume de faire appel à des enfants d’honneur (que ce soient les vôtres ou non) lors de la cérémonie. Ils forment un cortège, apportent les alliances ou encore

lancent des pétales. Mais le choix de s’entourer de garçons et demoiselles d’honneur est une

tradition ancrée dans les pays anglo-saxons et elle débarque depuis quelques temps chez nous.

Alors pourquoi céder à la tentation ? Est-ce que cela apporte vraiment quelque chose ? Nous

allons décrypter cette tendance pour vous montrer à quel point vous devez sauter le pas !

369134483_f3b32e6982_o

Au-delà du caractère obligatoire et solennel des témoins, dont nous avons déjà parlé ici, la présence d’un(e) ou plusieur(e)s demoiselles et garçons d’honneur se veut amicale et festive. Et

plus utile que les enfants. Choisissez-en au moins trois et en nombre égal, pour l’arrivée à la

cérémonie, c’est mieux ! La mariée choisit ses demoiselles et le marié ses garçons. Le but n’est

pas de faire plaisir à l’autre en prenant sa sœur ou son cousin, vous devez vous entourer de

personnes de confiance. La tradition veut qu’ils ne soient pas mariés car votre mariage est censé

leur permettre de rencontrer l’âme sœur. Le témoin quand à lui peut être homme ou femme. Et

marié, bien sûr !

Les futurs mariés qui choisissent des demoiselles d’honneur et leur pendant masculin peuvent donc alléger leurs témoins de quelques obligations, ce qui n’est pas un luxe. Par exemple, ils

peuvent être chargés (à plusieurs) de l’organisation de l’enterrement de vie de célibataire. Ils

peuvent également le faire avec vos témoins, bien sûr, il faut voir les DH et les GH comme des

soldats supplémentaires, toute une armée à votre service pour votre plus grand bonheur !

Et puis, avouons-le, avoir une horde de soldats d’honneur qui vous précède pour le cortège de votre cérémonie, ça en jette non ? Rien que pour ça, ça vaut le coup d’y réfléchir !

2928980207_3fbbb3435f_b

Avant le mariage, chargez-les de petites tâches comme la recherche de vos accessoires, de l’aide pour la déco ou pour l’élaboration du plan de table. Mais l’essayage de votre robe/costume

reste le privilège de votre témoin. De même que l’aide pour la rédaction de vos vœux.

Le jour J, vos soldats d’honneur peuvent être chargés de l’accueil des invités, du placement pour la réception, de la distribution des livrets de cérémonie, des animations de la soirée et

autres jeux. Et pourquoi pas de mettre les invités dans l’ambiance quand la soirée peine à

décoller, leur nombre fait leur force ! Ils doivent tous être habillés de la même façon ou au moins

porter la même couleur. Là où les témoins doivent juste être sur leur 31 et avoir un rappel de

couleur pour être identifiables. Dans la même lignée, il est de coutume que les demoiselles

d’honneur aient un petit bouquet rappelant celui de la mariée. Les garçons d’honneur porteront

une boutonnière coordonnée à celle du marié.

On laisse les alliances au témoin du marié, c’est une tradition. L’honneur d’assister à la préparation des mariés revient également aux témoins, c’est un moment symbolique entre eux.

Pas de discours non plus, il leur est aussi réservé. Au même titre que les témoins, ces demoiselles

et ces garçons auront le droit d’être placés à la table d’honneur. Et en cas de petit accro, on

s’adresse la plupart du temps aux témoins, c’est comme ça, mais ils missionneront leurs soldats

pour régler le problème fissa !

KF bridesmaids

En conclusion, beaucoup de privilèges pour les témoins, mais vos demoiselles et garçons d’honneur pourront les aider dans leur mission en s’attribuant des tâches moins symboliques

mais toutes aussi essentielles. Si vos témoins sont débordés, c’est un bon complément. Et

n’oubliez pas qu’il n’y a que des avantages à les choisir, alors pourquoi ne pas vous faire plaisir ?

Image à la une : Bridesmaids 5 by outreachr.com